mercredi 30 juin 2010

DES YEUX GRIFFÉS CHRISTIAN DIOR, ÇA VOUS TENTE ?


Il y a quelques semaines, je vous parlais de cette lotion dérangeante à se pschitter dans les yeux pour changer la couleur de son iris (voir ici).

Toujours dans la tendance "je veux un regard différent", Christian Dior propose des lentilles estampillées du célèbre logo CD (!!!). Avec une couleur vampiresque pile poil dans la mouvance Twilight & co. Chanel et ses tatoos éphémères peuvent aller se rhabiller, Dior est allé encore plus loin... Très loin.

Personnellement, je trouve cela sans intérêt.
Je croyais que la tendance bling bling était dépassée ?

Il en a parmi vous que ça tente ???
(chacun ses goûts :))

Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 26 juin 2010

LA MÉTHODE GRINBERG


La 1ère fois que Caterine m’a parlé de la Méthode Grinberg, pratique de développement personnel dont elle a fait son métier, je me suis demandé, moi, l'ultra-rationnelle, si ce n’était pas une énième théorie new age farfelue donc inutile, voire spirituello-sectaire donc potentiellement dangereuse.

En même temps, même si je ne la connaissais pas depuis longtemps, Caterine me semblait avoir
les pieds bien sur terre. Donc quand elle m’a proposé de faire 4 séances d’essai, je me suis dit, après tout, pourquoi pas. Au mieux ça me fera du bien, au pire ça ne me fera rien et j’irai « dénoncer » la chose sur ce blog (bon, j’exagère un peu, j’ai eu confiance dès le départ en Caterine et je vous rassure, rien ne me semble sectaire ni farfelu au final !).

Avant de vous toucher un mot de mon expérience Grinbergesque, voici le concept (enfin, ce que j’en ai compris à mon petit niveau – si vous voulez une explication « officielle », c’est par ici).

On a tous des blocages, des comportements à répétition, que l’on reproduit, de manière inconsciente, parfois depuis tout petit.
Ces blocages nous empêchent de vivre comme nous le souhaiterions : un mal de dos chronique, des tics, un stress permanent, une incapacité à gérer ses finances, à dire non, à avoir une relation amoureuse stable, une peur de se lancer dans un projet professionnel…
La Méthode Grinberg permet de prendre pleine conscience de ces tensions physiques et émotionnelles, d’apprendre à les gérer au quotidien, voire de les faire disparaitre.
Simplement, sans sur-promesse, en « travaillant » activement dessus. Une sorte de mélange de yoga, de sophrologie, de réflexologie, de stretching, de kinésithérapie (enfin, ça c'est moi qui le dit).


°°°

Lors de ma première séance, Caterine m’a fait une analyse de pieds. Après m’avoir posé quelques questions simples sur mon état de santé, elle a su, rien qu’au toucher, deviner mes blocages physiques. Qui n’étaient pas évident à trouver, comme par exemple une tension continue au niveau de la mâchoire (et c’est vrai, je me souviens que lorsque je faisais du yoga, c’était la seule partie de mon corps que je n’arrivais pas à détendre) et d'autres petites choses, mais je ne vais pas vous raconter ma vie... ;)

Nous avons commencé à travailler sur les tensions de ma mâchoire par des respirations, des massages, des points de pression sur la zone concernée et sur les pieds (genre réflexologie), des concentrations mentales sur ce blocage et les douleurs qu’il me procurait, etc, etc…

Je suis sortie de cette séance hyper-nauséeuse, avec un mal de crâne comme jamais et une envie de dormir-là-tout-de-suite tellement forte que je me demandais si j’allais pouvoir rester éveillée le temps d’arriver jusqu'à chez moi. Comme si la séance avait fait sortir de mon corps plein de choses refoulées (presque comme un « exorcisme » physique).

Bref, pas très motivée pour recommencer…

Mais j’y suis retournée.

Les 3 séances suivantes, nous avons continué à travailler sur la zone de la mâchoire, et également sur la nuque, car je me suis aperçu que là aussi j’étais tendue. Je suis sortie de ces séances très relaxée, contrairement à la première fois.

Et j’ai progressé.

Les séances m’ont fait beaucoup de bien et aujourd’hui je sais à peu près identifier, au quotidien, à quels moments je « serre la mâchoire ». Ce qui me permet de mieux lutter contre ces tensions et au final, d’être plus détendue.

4 séances, ce n’est rien, ce n’est qu’un début. Mais avoir pris conscience de la répétition d’un blocage physique, savoir l’identifier et avoir des outils pour le détendre, c’est déjà le début de sa fin…


°°°

Je ne sais pas si j’ai été très claire sur le sujet, car ce n’est pas facile à expliquer. Je ne sais pas si ça marche vraiment sur tous les « symptômes » (notamment les blocages mentaux, car je ne l'ai pas vérifié par moi-même). Je ne sais pas comment sont les praticiens lambda de la méthode Grinberg. Si ça marche à tous les coups, ou pas… Ce que je sais, c’est que Caterine ne promet pas la lune et a su me donner des clés pour avancer dans mon bien-être physique.

Alors, si vous êtes tentés, je vous propose de « gagner » des séances de Méthode Grinberg avec Caterine, qui doit valider sa 2ème année d’études par un certain nombre de cas pratiques.

A gagner, donc :

  • 5 « lots » de 4 séances individuelles d'1 heure de Méthode Grinberg
  • 5 « lots » d’1 séance de 20 minutes d’analyse des pieds + 20 minutes de découverte de la Méthode Grinberg
>> Si vous êtes intéressé, envoyez-moi un petit mail à demaquillages@gmail.com en me précisant votre prénom (… votre sexe si ce n’est pas évident avec le prénom), votre âge et éventuellement si vous avez une idée du blocage sur lequel vous souhaiteriez travailler (ce n’est pas obligatoire).

Attention, ça se passe sur Paris, du côté de Reuilly Diderot, donc ce ne sera pas pour tout le monde. Vous avez jusqu'à vendredi minuit pour m'envoyer vos petits mails.

°°°

Et vous, vous connaissiez cette méthode ? Vous avez essayé ?



Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 25 juin 2010

AAAAAAAAH ! MERCI MES LECTEURS, MERCI CLARINS !!

Vous souvenez-vous lorsque je vous avait parlé de ce panneau de publicité avec un mannequin en bikini qui vantait les mérites d’une crème minceur Clarins au beau milieu de Port-au-Prince ? (sinon, c’est par ici). 
 

Ce panneau avait été installé avant le tremblement de terre par un sous-traitant haïtien de Clarins. Il avait résisté aux secousses et trônait là, au milieu des décombres, à la vue de tous ces gens qui n’avaient même pas de quoi se loger ou se nourrir correctement.

Bref, ça m’avait dérangée, comme beaucoup d’entre vous. Et j’avais lancé une petite bouteille à la mer, en espérant (pourquoi pas ?) que le staff de Clarins tomberait dessus et ferait quelque chose.

Et bien c’est ce qu’il s’est passé. :)

Vous avez été plusieurs à relayer l’info après de la marque, notamment ma chère Sylvie et Miss Lollipop.

Et la nouvelle est remontée jusqu’aux oreilles de la direction de Clarins qui, selon une de leur attachée de presse informée par Miss Lollipop, « a aussitôt réagi et ordonné le retrait immédiat de cette publicité ». Ce que mon amie Anne, en poste en Haïti (qui avait été ma source sur cette « affaire ») a pu effectivement vérifier sur place : plus de trace de la publicité en question.

L’attachée de presse a ajouté : « Consciente de ne pas avoir été assez vigilante, notre direction a également pris la décision de venir en aide à Haïti en reversant la somme correspondante à cet investissement publicitaire. ». Ça, je ne peux pas le vérifier. Mais j’ai envie de leur faire confiance.

Alors, ce n’est peut-être pas grand-chose, ce micro-évènement ne va pas contribuer à « sauver » Haïti, mais suis assez fière de nous : d’Anne, de Sylvie, de Miss Lollipop, de moi un peu, aussi.. et de vous autres qui avez relayé l’information sans que ça ne revienne à mes oreilles. :)

 
Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 23 juin 2010

LES PETITS SECRETS DE CAUDALIE (MAIS CHUUUUT !)


Il y a une semaine, j’ai assisté à une conférence donnée par Bertrand Thomas, co-fondateur de Caudalie, à la SFP (Société Française des Parfumeurs). Une conférence assez informelle, spontanée, pas du tout préparée, car Bertrand Thomas avait dû remplacer sa femme Mathilde à la dernière minute. Une conférence pendant laquelle il nous a livré quelques secrets et anecdotes sur la marque et la vigne. Que je m’empresse de partager avec vous, bien sûr…… :)


> Mathilde Thomas est avant tout une passionnée de parfums. Dès l’âge de 13 ans, elle était capable de deviner les parfums que portaient les hôtes de ses parents. Étudiante, elle a fait un stage chez Robertet, une des plus grandes maisons de parfums (qui travaille en sous-traitance pour toutes les grandes marques que vous connaissez), à Grasse, la capitale de la parfumerie.

> Les parents de Mathilde sont propriétaires du Château Smith-Haut-Lafitte, terre de très grands vins (mais ça, vous le saviez probablement, je le dis pour les 0,5% d’entre vous qui vivent dans une grotte ;)).


> Les fleurs de vigne (oui, ça existe) sont très éphémères : leur floraison dure 3 jours environ. 110 jours exactement plus tard, ce sont les vendanges. Si la floraison est précoce, les vendanges seront précoces. Si elle est tardive, les vendanges seront… tardives.

> Pour déguster un vin de manière optimale, il faut… le mâcher !

> Une caudalie est l’unité de mesure de la tenue du vin en bouche (environ 1 seconde). Plus un vin a de caudalies, plus il est puissant et aromatique… Plus il est bon.

> Un bon millésime pour le vin est un mauvais millésime pour Caudalie. Pourquoi ? Parce que ce qui est intéressant dans le raisin pour la marque, ce sont les pépins, riches en polyphénols antioxydants bénéfiques pour la peau. Or un grand vin est un vin dont les raisins contenaient peu de pépins…

> Les polyphénols sont très instables et s’oxydent très vite. Pour les protéger jusqu’à leur application sur la peau, le Pr. Vercauteren, directeur du Laboratoire de Chimie des Substances Naturelles à l'Université de Bordeaux, a trouvé un moyen pour les estérifier, c'est-à-dire leur greffer un acide gras qui les inactive et les protège. Puis, au moment où le polyphénol estérifié entre en contact avec l’épiderme, la liaison polyphénol - acide gras est coupée par une enzyme cutanée, et hop !, le polyphénol peut jouer son rôle antioxydant.

> Caudalie ne sort que 3 produits par an alors que 5 formulatrices travaillent à temps-plein pour la marque. Un signe d’exigence ?

> Certaines références de la gamme sont vieilles de 15 ans, comme le Masque Pureté. Ce qui est assez rare en cosmétique, où la course à l’innovation fait la loi.

> Le produit star de la marque, Premier Cru, s’est écoulé à 160 000 exemplaires en 8 mois. Il est n° 1 en pharmacie (en valeur). Et pourtant, il coûte… 89 € !!!

> La politique de communication de Caudalie est basée sur la promotion en point de vente. Échantillonnage (20 millions d’échantillons par an, sur TOUS les produits) + brochures + glorifiers (petites affichettes) + formation des pharmaciens et animateurs de vente. Et très peu de pub classique (sauf sur Premier Cru).

> Le prix des produits sur le shop-on-line de Caudalie est 10% plus cher que dans les pharmacies. Essentiellement pour ne pas faire de concurrence déloyale aux pharmaciens. Du coup, si la marque livre 400 commandes par jour aux officines, elle n’enregistre que 5 commandes par jour sur Internet !!!

> Caudalie a le plus fort taux de fidélisation en pharmacie : 5 produits / an / client contre 2-3 pour les autres marques cosmétiques.

> La marque est n°1 dans les catégories anti-âge et anti-taches n°4 toutes catégories confondues. Elle est présente dans 5 000 points de vente en France et 11 000 en Europe. Son chiffre d’affaire : 90 millions d’€.

> Le Spa Caudalie Marqués de Riscal, en Espagne, a été élu meilleur spa du monde 2009 par le magazine Condé Nast Traveler, spécialisé dans le tourisme de luxe et les lieux d'exception.


Allez, une dernière, une qui a un parfum de conquête de l’ouest :

> Toute la petite famille Thomas s’apprête à quitter la France pour emménager à New York. Mathilde et Bertrand souhaitent en effet étudier de près le marché américain, où la distribution des produits de beauté est très différente de ce qu’il se passe en Europe : tout comme en Asie, le circuit pharmaceutique n’existe pas vraiment pour cette catégorie de produits. Or Caudalie « n’est qu’un » expert de la vente en officine, pas des autres circuits de distribution. Le but de ce voyage est donc de trouver la meilleure stratégie pour que la maque puisse s'adapter au mieux à ces marché.

Good Luck in America !

+ d'infos : www.caudalie.com


[Merci à Montasar, Chargé de Communication Internationale chez Caudalie pour l’invitation]


Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 22 juin 2010

LA DEVINETTE DU JOUR


Mais qu'est-donc ??? A quoi servent ces produits ?

J'attends vos avis en commentaire... :)



Edit 23h55 :

Bon, d’accord, pas très maline la So sur ce coup… Effectivement, la réponse est dans le nom de la photo…… Vous pouvez vous moquer, oui… ;)

Pixie et Lambada, ce sont donc bien des mascaras !

Oui, même la jambe de Barbie Prosti-bip (quoique, en regardant bien, j’ai l’impression comme beaucoup d’entre vous qu’il y a aussi un gloss et un eye-liner… je ne fais que reprendre bêtement l’info que j’ai lue sur Premium Beauty News).

Quoiqu'il en soit, vous ne risquez pas de voir ces produits sur le marché avant un moment, car il s’agit pour l’instant d’une proposition à l'attention des marques de maquillage d’un fournisseur de packaging (Ancorotti Cosmetics) et d'un fabricant / conditionneur de maquillage (Geka World).

A voir sur le salon Makeup In Paris, qui aura lieu en fin de semaine.

---

(bravo à Montaw, aussi, mais tu ne gagnes rien…
:/ pas cool ce blog où non il n’y a jamais de VRAI jeu-concours...)

Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 20 juin 2010

HIP : LUMIERE SUR LES SHAMPOOINGS HOLISTIQUES


Je vous ai déjà touché un mot de la marque capillaire HIP (ici). C’est une marque que j’ai découverte chez Colette, il y a quelques années déjà. Et qui m’avait tout de suite interpelée, juste par ses packagings totalement hors normes.

Depuis, j’ai appris à la connaitre un peu mieux, et vous savez quoi ? Elle me plait. Je suis donc allée rencontrer sa fondatrice, Rachel Savin, qui m’a raconté la belle histoire de HIP.



Que veut dire HIP ?

C’est un son que l’on utilise en méditation. Il porte l’énergie du bas vers le haut. J’ai également choisi ce mot parce qu’il a une prononciation universelle.


Comment est née la marque ?

Ma mère et mon frère sont coiffeurs, j’ai donc baigné dans cet environnement depuis toute petite.
J’ai été journaliste beauté / mode / arts pendant 10 ans, et mon chemin de vie m’a amené petit à petit vers tout ce qui touche au développement personnel : yoga, recherches autour de l’alimentation (bio…), mais aussi beauté. Une beauté que je considère comme holistique, c'est-à-dire comme un « tout » physique, mental et spirituel.
La création de HIP, c’est donc la conciliation d’une démarche personnelle et d’une envie d’entreprendre, de créer.
Ce fut d’abord un spa à Nice, pendant 3 ans, puis la gamme de soins capillaires telle que vous la connaissez aujourd’hui. L’expérience du spa, avec son offre de services et de soins pour le corps et les cheveux, et également les quelques écueils que j’y ai rencontrés, m’a servie pour créer le concept de la gamme actuelle.
HIP est une ligne qui est assez éloignée des critères classiques de la cosmétique. C’est certainement pour cela que nous avons été repérés par Colette au tout début. Aujourd’hui, nous sommes distribués chez Sephora, au Bon Marché et dans quelques salons de coiffure comme Hair Vegetal.


Quel est le concept de HIP ?

HIP est une gamme holistique de produits de soin et d’hygiène pour les cheveux. Pourquoi holistique ?
1/ Parce que les formules sont conçues pour la beauté des cheveux mais aussi pour le bien-être du corps et de l’esprit. Avec des huiles essentielles, des ingrédients naturels comme le gombo (un légume africain dont le sucre constitue une alternative végétale au silicone), sans colorant, sans parfum de synthèse ni de parabène.
N’oublions pas que le produit peut pénétrer dans l’organisme à travers le bulbe capillaire : donnons-lui donc des ingrédients qui, lorsqu’ils se dégradent, peuvent lui servir de carburant !
2/ HIP est holistique également à travers l’image des produits : sur les packagings sont imprimés des mandalas, des dessins qui permettent de se concentrer pour méditer. Chaque mandala comprend un rond (« le centre ») et leur couleur est choisie en fonction de leur énergie propre, en harmonie avec le bénéfice beauté / bien-être recherché. Par exemple, le rouge est revitalisant, le bleu apaisant et réparateur.
3/ Enfin, parce que HIP allie l’éthique à l’efficacité. Les formules contiennent plus de 90% d’ingrédients naturels. Quand nous le pouvons, nous privilégions le commerce éco-responsable. Nous travaillons avec une association qui source des ingrédients alternatifs, hors des réseaux d’approvisionnement classiques, avec une rémunération juste des récoltants.
Mais je ne veux pas tourner le dos à la modernité ! Pour que le traitement d’une couleur blonde soit satisfaisant, par exemple, j’utilise des pigments de synthèse. C’est pour cela que nous avons choisi de ne pas être certifiés Bio. Mais quand nous utilisons un ingrédient synthétique, nous en utilisons beaucoup moins que dans un produit capillaire conventionnel.


Quels sont les produits cosmétiques que vous utilisez personnellement ?

En général, je suis assez frugale au niveau des produits de beauté, mais quand ils sont validés, ils sont validés !
Pour les cheveux, j’utilise mes produits, notamment le Shampooing Punch, car j’ai les cheveux archi-fins. J’aime les huiles pour le corps et le savon à la rose de Weleda, la Crème Caroline de Doux Me, le baume hydratant pour les lèvres Lips de Lavera, la marque de vernis Butter que je trouve chez Green in the City. Ma dernière trouvaille est RMS Beauty, une marque qui est vendue en exclusivité chez Colette.

+ d'infos : www.hip.fr


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 19 juin 2010

COMMENT VENDRE DES COSMETIQUES SUR LE DOS D’UN MORT CELEBRE


J’ai lu ça sur Fashion Mag et ça m’a mise très mal à l’aise :

« ROME, 17 juin 2010 (AFP) - Des minéraux extraits du glacier de Val Senales (Trentin-Haut-Adige, nord de Italie), où avait été découverte en 1991 la fameuse momie de glace Ötzi, sont à la base d'une nouvelle gamme de produits cosmétiques baptisée "Glacisse", a déclaré jeudi à l'AFP son concepteur. […] »

Je ne vais pas vous copier l’intégrité de l’article mais en gros, la gamme a été développée par un certain Paul Grüner, gérant de refuges de haute montagne, qui a trouvé par hasard lors d’une expédition sur ce fameux glacier un sable particulier qui contient du micashiste aux propriétés cosmétiques intéressantes.

Bon, pourquoi pas.

Ce qui me gêne VRAIMENT dans cette histoire, c’est que toute la comm’ semble avoir été faite autour de la momie Ötzi (ou Oetzi), un homme mort lors d'un combat il y a environ 5 000 ans, et qui avait fait pas mal parler d’elle lors de sa découverte en 1991.

Une momie qui n’a RIEN à voir avec les produits cosmétiques Glacisse. RIEN DE RIEN. Pas même un extrait de momie pour régénérer nos tissus ou autre horreur dans le genre. La marque ne semble évoquer ce malheureux que pour faire parler d’elle, parce que c’est un mort célèbre, intrigant et que son image va susciter un intérêt certain (et ça marche, la preuve, me direz-vous – sauf que je ne suis pas sûre que mon billet ne serve Glacisse).

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi ça me choque. Il n’a rien demandé ce pauvre homme. Qu’on le laisse reposer en paix et qu’on ne l’associe pas à une démarche commerciale.

Évidemment, si vous regardez le site officiel de la marque (en allemand et italien), nulle part il n’est fait mention de Ötzi. Mais l’information qui a été transmise à l’AFP vient bien du concepteur, non ? C’est écrit en toutes lettres dans l'article de Fashion Mag.

Même si j’en doute, peut-être que je n’ai pas toutes les cartes en main et que je tire des conclusions hâtives... Eh bien, dans ce cas, que l'on vienne me justifier l’utilisation de l’image de ce mort.


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 17 juin 2010

LE LIFTING AUX AIGUILLES D'OR

On dirait le titre d’un conte de fée : « le lifting aux aiguilles d’or », ça sonne un peu comme « la princesse aux cheveux d’or », non ? 

En tous cas, sur le papier, ça m’a donné envie de tester. Pas que j’en ait réellement besoin – en fait même pas du tout. Mais je trouvais le concept original et quand c’est différent, So veut tester. C’est comme ça. 

Ma séance d’acupuncture du visage (je ne sais pas si on peut utiliser ce terme) s’est passée chez NoPeg, vous savez, cette nouvelle boutique de cosmétiques Bio du côté de Montorgeuil. 

Et c’est Céline Claret Coquet, créatrice de Clé des Champs, la marque pointue qui fait du bio saisonnier, qui s’est occupée de moi (cf. photo).

La pauvre… Je n’étais pas hyper-rassurée de me faire piquouzer la face… Donc un peu stressante pour le coup...

Céline a importé cette technique de Chine, où elle a fait des études de médecine (ça ne rigole pas, vous voyez, c’est très sérieux). 

L’idée, c’est que comme les muscles et la peau sont étroitement reliés, si on pique la peau aux bons endroits, on va provoquer une contraction des muscles, et donc un effet « Sport-Elec » raffermissant. Mais attention ! Il faut piquer les 20 aiguilles tout autour du visage en moins de 1 minute, sinon ça ne marche pas! 


Céline m’a donc planté très promptement et très précisément les aiguilles d’or dans l’épiderme (pas une partie de plaisir, mais il parait que c’était parce que j’étais fatiguée, ce que je veux bien croire - Soum et Décibelle n’ont quasiment rien senti, elles).

S’en est suivi 30 minutes de relaxation (+ d’action des aiguilles), puis hop-hop-hop, retirage rapide. 

Céline a trouvé que j’avais l’air moins fatiguée (elle dit que comme ça active la microcirculation, ça agit aussi sur l’éclat du teint… et même les taches, a t'elle ajouté (??!!)). Personnellement, je n’ai rien vu de flagrant, mais bon, comme j’étais crevée avant, je ne pouvais pas avoir une mine incroyable après. De toutes façons, il est conseillé de faire 5 séances avant d’avoir un résultat vraiment significatif. 

Frédéric Fabiani, le responsable de la boutique, m’a assuré qu’il voyait une différence à l’œil nu sur certaines clientes, surtout à partir de 4-5 séances (sur des clientes riches, car ça coûte quand même 120 € la séance).

En fait, je ne saurais pas vous dire si ça marche vraiment. Mais j’ai envie de faire confiance à Céline Claret Coquet et Frédéric Fabiani. Mieux vaut ça que du Botox, non ? Si les résultats sont vraiment là… Et vous, ça vous tente ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

DYLAN, CHARLIE, LA CHOCOLATERIE… ET QUELQUES COSMETIQUES.

Je vais vous parler d’une fille de. La fille de Ralph Lauren. Elle s’appelle Dylan et elle a créé un concept store qui rend les américains hystériques.

Petite, elle s’est prise de passion pour un livre, Charlie et la Chocolaterie, de Roald Dalh, adapté depuis à l’écran par Tim Burton. Une histoire que vous connaissez probablement tous (moi, petite, je préférais le Bon Gros Géant, du même auteur... mais on s'en fiche, pourquoi je raconte ça ?).

Et elle a ouvert à New York en 2001 le Dylan’s Candy Bar, un magasin de 900 m² qui, comme son nom l’indique, est une sorte de supermarché de la confiserie.

Dans l’esprit de la fameuse chocolaterie, donc : un choix de 5000 (!!!) références de bonbons et chocolats dans un over-décor ultra-coloré, entre le régressif et le psychédélique, rempli de lapins géants en chocolat et de meubles en forme de / ou recouverts de bonbons (ouf, on a échappé à la cascade de chocolat !), avec en fond sonore des chansons qui parlent de « lollipops », et tout un tas d’autres concepts sucrés (à
découvrir ici ou ).

Je vous laisse apprécier le lieu (ou pas) :


Alors, évidemment, c’est un succès complètement dingue (le carnet d’adresse de Daddy n’y étant certainement pas pour rien), et elle a ouvert depuis d’autres points de vente à travers les States.

La petite Dylan ne s’est pas arrêtée aux sucreries et propose également tout un tas de dérivés à zéro calories, notamment des produits pour le bain : un Butter Cream, une Body Lotion, un Shower Gel, un Sugar Scrub et un Lip Saver. Avec 4 parfums gourmands au choix : Chocolate Cupcake, Strawberry Licorice, Coconut Bon Bon, Birthday Cake Batter.


[Personnellement, ces parfums
ne me tentent pas du tout. J'ai déjà essayé le chocolat et la fraise chimique dans d'autres gammes cosmétiques... ça m'écœure plutôt... mais je sais qu'il y a des amateurs... :)]

Pas d’arrivée prévue en France pour le moment (à part un petit assortiment de confiseries à la Grande Épicerie du Bon Marché), mais les cosmétiques sont disponibles sur le site US de Sephora.

Bonne indigestion !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

mercredi 16 juin 2010

LES BLOGS, NOUVEAUX « CHEVAUX DE TROIE » DES MARQUES ?


En avril dernier, j’ai reçu un mail d’un commercial d’une marque cosmétique bio, Pai Skincare, qui me proposait de découvrir sa gamme. Vous allez me dire : comme d’hab, quoi. Ben non, pas tout à fait. La marque est anglaise, inconnue en France, et le mail était en anglais.

Je me suis demandé pourquoi il me contactait, moi, petite blogueuse française, et surtout comment il avait eu vent de mon blog. Je le lui ai donc demandé (ben oui).

Il m’a répondu qu’il avait trouvé mon blog via la blogroll de 30 Ans en Beauté. Effectivement, Chris est déjà une star ;) de la blogosphère en Europe car elle blogue aussi en anglais (ici). OK.

Et puis (sans rien vous dévoiler de top secret), il m’a dit qu’il cherchait à « tremper son orteil dans les eaux françaises » (^^), marché sur lequel Pai n’est pas encore présent, et que passer par des blogs lui semblait un bon moyen pour :

1/ Savoir ce que des « expertes informées » comme moi pensaient de la marque (par extension, avoir un aperçu de la sensibilité française à ses produits)

2/ Reproduire ce qu’il s’est passé aux US pour eux, à savoir un pic de vente monstrueux après que quelques blogueuses aient parlé de Pai (ce à quoi je lui ai répondu que la française moyenne ne réagit pas comme l’américaine moyenne et n’achète pas ou peu un produit juste parce que quelques blogs en ont parlé).

Bref. Une nouvelle stratégie commerciale et marketing qui consiste à approcher un marché étranger par des blogs. Des blogs pas exactement utilisés comme « chevaux de Troie » comme je l’ai dit en titre, car ce n’est quand même pas une marque ennemie qui va envahir notre vieille France, mais bon, vous avez compris l’analogie.

Je ne sais pas ce que vous pensez de cette approche… Pourquoi pas, quand on n’a pas trop de budget pour faire de vrais tests marchés. Mais est-ce que ce sera vraiment significatif et impactant ?? Est-ce que vous allez vous précipiter sur le site web de cette marque, voire acheter des produits juste parce que j’en ai touché un mot ?...

Ah oui, au fait, il faut que je vous touche un mot des produits, quand même… :)

Pai Skincare est une marque anglaise, donc, certifiée bio par la Soil Association (l’Ecocert local), qui s’est positionnée sur les peaux sensibles et allergiques. Celles qui ne supportent rien ou pas grand-chose, et encore moins le bio classique (à cause notamment des huiles essentielles et des systèmes de conservation souvent plus irritants que les conservateurs traditionnels : acides sorbique ou benzoique nécessitant une formule à pH acide, alcool, HE… - ça, c’est moi qui le dit, pas Pai).

Le Avène du bio, en gros. Sans colorant, sans parfum, avec un minimum de packagings, une démarche sociale (certification SEE), etc… Un positionnement qui aurait son équivalent français chez Nabioka, la marque bio pour peaux sensibles dont je vous avais parlé il y a quelques mois (ici).

J’ai reçu un soin contour des yeux et un lait corps. Je ne les ai testés que quelques jours, donc je ne pourrai pas vous donner un avis super objectif, mais en gros, c’est du bio presque « à l’ancienne » (des textures un peu savonneuses et une forte « odeur de base » – car il n’y a pas de parfum, forcément). J’aime vraiment bien le lait corps, qui est riche, laisse la peau douce et bien hydratée, mais son petit moins est que je n’ai pas de réel plaisir à l’appliquer. Une gamme qui semble plutôt pas mal pour les peaux réactives qui veulent se mettre au bio, donc !

A découvrir sur www.paiskincare.com.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 14 juin 2010

QUE D'EAU, QUE D'EAU !!!

Il y a 2 semaines, je suis partie en thalasso à Pornic, avec une dizaine d’autres blogueuses beauté / mode / maman.
 
Ça faisait un moment que je voulais voir à quoi ressemblait une thalasso. Je crois que je ne me suis jamais lancée car j’avais plein de clichés en tête sur le sujet : trouverai-je mon bonheur au milieu de curistes de l’âge de ma mère, ambiance maison de pré-retraire*, lever à 7h / coucher à 19h30, à me sustenter de menus diététiques sans sel, à recevoir des soins certes bénéfiques mais à la limite du médical, à la chaîne, dans des cellules humides, sombres et moisissantes, le tout pour un prix exorbitant ?

(que le premier qui n’a jamais eu ces clichés sur la thalasso lève le doigt !)

Du coup, quand Alliance Pornic m’a proposé ces 2 jours ½ en Bretagne (pardon, en Loire Atlantique pour les puristes), j’ai donc sauté sur l’occasion. Il se trouve par ailleurs que ça tombait à un moment où j’en avais vraiment VRAIMENT besoin.

Et, vous vous en doutez, je ne l’ai pas regretté une seconde……



AU PROGRAMME...

Bain bouillonnant aux huiles essentielles tonifiantes :
Suuuuuuper agréable, à la fois relaxant (... anéantissant) et stimulant (mon cœur battait plus vite en sortant). Mais heureusement que ça ne dure que 17 minutes (pile-poil, oui), car au bout de 15 minutes de félicité, j’avais tout d’un coup un besoin urgent de m’extraire de là, comme si mon corps avait eu sa dose de bienfaits et qu’il voulait passer à autre chose, s’en remettre, au calme. Bizarre…

Gommage à la noix de coco :
Un gommage du corps… comme en spa… très agréable… ultra-relaxant… avec en sortant une peau douce comme celle d'un bébé, avec un délicieux parfum de coco… Comme je venais de faire le bain bouillonnant, le gommage m’a achevée et je suis restée les yeux semi-clos le reste de l’après-midi (le grand air iodé devant également y être pour quelque-chose).

Enveloppement d’algues :
Comme une impression de devenir un maki. Et / ou un filet de poulet mariné. Une préparation à base d’algues détoxifiantes sur tout le corps , un enveloppement dans un film plastique et une couverture chauffante pour bien faire macérer le tout. Le noir absolu dans la pièce… Une méthode conseillée en cas de cure spéciale régime.

Massage californien :
J’en ai fait beaucoup de massages, mais un californien, jamais. C’est lent, tout doux, comme une longue caresse. Évidemment, quand on sort de là, on rêve de pouvoir regagner directement son lit pour une petite sieste… (oui, vous avez bien compris, j’avais envie de dormir après chaque soin, et je comprends mieux maintenant que les curistes thalasso soient tous couchés à 21h pétantes).
Le petit bémol de l’espace spa : pudiques s’abstenir. OK, il est normal d’être en string papier pour un modelage du corps, mais que l’esthéticienne ne quitte pas la cabine quand vous vous rhabillez, bof bof…**

Les vibrations japonaises :
Une drôle d’expérience à laquelle j’ai déjà consacré un billet ici. Une expérience qui,... devinez quoi ? M’a donné envie d’aller me coucher.
 


ET AU-DELÀ DES SOINS ?

Un cadre très sympa, à 15 min à pieds du centre de Pornic, juste au-dessus de la plage.

Des chambres spacieuses, pas vieillottes du tout (une salle de bain très chouette), avec terrasse et vue sur la mer.

Des repas bio-détox et ayurvédiques, une soirée « fruits de mer »... et des petits dej gargantuesques à base de muffins, Nutella, beurre salé et crêpes qui ruinaient tous nos efforts diététiques.

Et aussi : une attention de tous les instants, fort agréable.

 
AU FINAL...

Depuis le temps que je voulais faire une thalasso, je suis ravie que ça se soit aussi bien passé. A un point que je compte bien y retourner… Et y envoyer ma mère… Cet hiver, par exemple.

Béatitude et oubli des petits tracas quotidiens 100% garantis !

°°° 

+ d’infos (carte des soins, tarifs…) : www.thalassopornic.com
Bon plan : il y a régulièrement des réductions sur les séjours, jusqu’à -40%.

D’autres billets à lire chez les autres blogueuses qui ont aussi testé la thalasso (notamment de belles photos du lieu, de la plage… de bouffe surtout !) : Chez Mlle Gima Chez Walinette Chez Violette Chez Shalima Chez Anne-So Chez Eamimi  Chez Angie Chez Elodie.



°°°
* Avec tout le respect que je dois aux personnes d’un certain âge – c’est du seconde degré, je préfère le préciser pour ne pas avoir de commentaire limite insultant comme la dernière fois où j’ai utilisé le mot « vieux ».
** Un petit point négatif qui devrait bientôt être réglé car on a fait remonter l’info à la direction (très très accueillante et à l’écoute, la Direction d’ailleurs, je tiens à le signaler).

Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 10 juin 2010

UN DÉLICE COLORANT SIGNÉ CHRISTOPHE ROBIN

Souvenez-vous : il y a quelques semaines, je rencontrais Christophe Robin à l’occasion du lancement de son tout dernier produit (ici). Et ce produit, dont je ne vous avais pas encore parlé, sort ces jours-ci. Il s’appelle Soin Nuanceur de Couleur et… ben il fait ce que son nom indique, il nuance la couleur des cheveux.


Rien de très nouveau, me direz-vous. Sauf que ce soin-là ne joue pas dans la même cour que les autres. C’est une crème onctueuse, couleur très "pop", présentée dans un pot au volume généreux. Légèrement colorante (entre le shampooing repigmentant et le ton sur ton), elle donne des reflets naturels qui tiennent 3 à 5 shampooings.

Et surtout : 
  • Il n’y a pas de mélange à faire : le produit est déjà prêt
  • On peut plonger les doigts dedans, sans gants : un geste ultra-gourmand et sensoriel, totalement inédit, presque régressif
  • Ça ne sent pas du tout le produit colorant (ammoniac et cie)
  • L’application est modulable : on en met la quantité que l’on veut, on laisse poser le temps qu’on veut (de 5 minutes à 1 heure… voire plus : plus on laisse poser, plus les reflets sont prononcés)

Le Soin Nuanceur de Couleur est disponible en 4 teintes : 
  • Blond Pur : pour dégriser et déjaunir les blonds (à voir bientôt chez Marie
  • Roux Vénitien : pour repigmenter les roux (à voir bientôt chez Lætitia
  • Châtain Eclatant : pour redorer les châtains (à voir peut-être bientôt chez Elodie
  • Brun Froid : pour casser les reflets roux et donner de la profondeur aux bruns (à voir peut-être bientôt chez Hélène
Christophe Robin nous a défini ce nouveau soin comme « la petite robe noire » du cheveu. Exemple : je mets un ensemble rouge pour une soirée : hop, un reflet roux ; ma tenue est noire : ce sera un reflet brun froid. Il a également parlé de « fond de teint » du cheveu : mon cheveu, ma couleur (naturelle ou non), mais en mieux.

Pour moi dont les cheveux châtains ont tendance à roussir inexorablement, Christophe a conseillé le Brun Froid, à laisser poser 30 minutes.

Finalement, je l’ai laissé 1 heure.

J’ai adoré sa couleur violine, sa sensorialité incroyable.

J’ai moins aimé le dessous de mes ongles qui est devenu gris et que j’ai dû décaper avec une brosse et du savon (mais je ne mettrai pas des gants pour autant, la sensation d’application « à mains nues » est trop délicieuse).

J’ai adoré son effet sur mes cheveux: mon châtain était effectivement moins rouge, plus profond. Légèrement mais visiblement. Pile poil ce que je souhaitais.

Les reflets ont duré une petite semaine, puis se sont atténués progressivement. Il me reste de quoi me faire encore 3 applications (j’ai les cheveux mi-longs, peu épais) : le prix, qui me paraissait un peu excessif, s’en trouve donc adouci (35 € / 4 = 8,75 € par application).

Et puis j’ai laissé mon Soin Nuanceur de côté. Car 2 semaines après l’avoir essayé, je suis passée entre les mains de Madeleine Cofano, qui m’a voulue rousse… Et même si la couleur s’est vite patinée, j’ai encore de très jolis reflets roux qu’il serait dommage de casser avec du Brun Froid.

Il me faudra donc attendre cet automne, quand mes cheveux feront grise mine, pour regoûter au plaisir du Soin Nuanceur de Christophe Robin…





Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 8 juin 2010

LES GOURMANDISES DE ZELIE : 15 PRODUITS A GAGNER !


Vous faites bien de passer par ici. Aujourd'hui, je vais vous parler en avant-avant-première d'une gamme délicieuse qui sortira mi-septembre. Non seulement vous allez la découvrir avant tout le monde, mais en plus vous allez pouvoir gagner 15 produits de cette toute nouvelle marque.

Les Gourmandises de Zélie,
c'est une gamme de soins pour le corps ultra-gourmands, ultra-doux, ultra-efficaces : un gommage + une mousse de douche + un baume.

Vous imaginez bien que je les ai testés avant de vous en parler et hmmmm... ces textures, ces parfums...... de vraies petites madeleines de Proust..... l'odeur des bonbons de mon enfance......


Pourquoi je vous en parle là tout de suite, sans attendre que les produits soient sur le marché ? Parce que Julie et Sophie, les créatrices de la marque ont un petit service à vous demander. Elles aimeraient savoir ce que vous pensez des Gourmandises de Zélie, juste comme ça, à première vue. Est-ce que les produits vous tentent ou non. Quelles améliorations vous y apporteriez, tout ça tout ça...

> Pour cela, il faut répondre à un petit sondage en ligne,
qui se trouve juste ICI.


En échange,
Julie et Sophie vont tirer au sort 15 participants, qui recevront chacun un produit de la gamme.


Attention, vous n'avez que jusqu'au VENDREDI 11 JUIN pour répondre. N'hésitez pas à en parler autour de vous et surtout, soyez bien sincères dans vos réponses : ça n'influera en rien le tirage au sort... puisque c'est un tirage... au sort :)

Alors je compte sur vous pour remplir le petit questionnaire tout de suite. Ça prend 5 minutes et c'est par ICI.

Merci ! (et bonne "dégustation" aux heureux gagnants).

EDIT : Et voilà, le concours est clos. 163 participants. Bientôt peut-être une surprise dans votre boîte au lettres. Vous me direz ce que vous en pensez ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

dimanche 6 juin 2010

-2,3 KG EN 1 SEMAINE !!!


J’ai testé le régime idéal pour celles qui, comme moi, n’ont jamais appris à faire d’efforts. Celles qui commencent un régime chaque lundi matin, après un week-end trop gastronomique, et craquent à 17h en se disant : « Bon, tant pis, ce n’est pas si catastrophique que ça, je ne suis pas obèse non plus, je m’y mettrai sérieusement lundi prochain ». Et au final ne s'y mettent jamais...

Ce régime, c’est celui des Laboratoires EDEL. Le principe ? Une diète hyperprotéiné, avec TOUS Les repas de la semaine proposés dans un même coffret : petit-dèjs, dèjs, dîners, collations. Le tout pour 89€.


L’avantage, c’est qu’on n’est plus dans l’hyperprotéiné de base,
vous savez, ces boissons insipides ou immangeables : les plats ressemblent (vaguement) à des plats préparés (chili con carne, spaghetti bolognaises, « thon des îles »…), donc on peut manger au bureau sans que tous les collègues nous regardent de travers.

En réalité, ça ressemble plus à des plats Bolino des 90’s, limite bouillie, qu’à des plats tout prêts Picard (faut pas rêver...). Je vous ai mis quelques illustrations, mais comme on dit, ce sont des « photos (VRAIMENT) non contractuelles ».


Les plats ne sont pas mauvais. On n’a pas envie de se resservir (et tant mieux !!!), mais on ne se force pas à les avaler. Et si on a trop faim (parce que bon, ce sont des rations de lilliputiens pour une gourmande comme moi), eh bien on peut ajouter légumes verts et produits laitiers 0% à volonté.

La petite difficulté, c’est de faire fi de tout resto ou repas entre amis
pendant la durée du régime. J’ai presque réussi, mais vous vous doutez bien que j’ai fait quelques écarts. Pendant ma semaine de cure, j’ai eu 2 restos avec des clients (invitations in-refusables), mais j’ai bien fait attention à suivre les principes du régime hyperprotéiné :
  • Au resto marocain : méchoui + légumes sans féculents + Coca Light (trop dur le Coca Light, je n’ai pas l’habitude, surtout quand tous les autres sont au Boulaouane).
  • A la brasserie : steak tartare + salade, sauce à part

Pour être tout à fait honnête,
le dernier soir du régime, j’étais invitée chez des amis qui m’ont proposé (entre autres) des ravioli au chocolat / crème fouettée que je n’ai pu refuser (c’est une édition limitée de Giovanni Rana) et puis divers petits canapés qu'il fallait absolument que je goûte pour ma culture gastronomique.


Au final, j’ai quand même perdu 2,3 kg en 1 semaine !!

Et près de 2 mois après, est-ce que je les ai repris ?
Eh bien non !!!!! Les premiers jours suivants le régime, j’ai été motivée pour faire un peu plus attention à mon assiette, du coup j'ai encore perdu 300 g, puis le naturel est revenu au galop... Mais je n’ai pas repris de poids (+400 g en réalité, mais on va dire que c’est une variation presque non significative par rapport aux -2,6 kg perdus en tout).

EDEL déconseille les régimes d’une semaine, bien sûr, car ce n’est pas très sérieux. En fait, ils proposent des régimes de 1 ou 2 mois, et font un accompagnement online assez poussé sur www.nutriprogram.com :
  • Des programmes personnalisés en fonction de son poids, son objectif de perte de poids, son profil (femme ou homme / basique, sénior ou végétarien), ses goûts (choix des ses propres plats si on n’aime pas le chili con carne ou les biscuits à l’orange proposés par défaut, par ex).
  • Les compositions claires de tous les plats pour savoir ce qu’on va ingurgiter.
  • Un espace perso avec courbes de poids et de mensurations, compteur de calories / glucides / protéines / lipides pour les aliments « normaux » que l’on mange, compteur de calories dépensées en fonction de son activité physique…
  • Un forum pour se soutenir entre filles aux régimes (garçons aussi)
  • Des conseils pour apprendre à déchiffrer les étiquettes ou pour lutter contre les fringales, etc, etc...
Le tout pour un prix relativement abordable : 89€ / 1 semaine complète, soit 12,75€ / jour (3 repas et 2 collations). Moins de 10 € / jour si c’est un programme de 1 ou 2 mois (la marque ne m’a fait tester qu’une cure d’une semaine).


°°°

EN CONCLUSION :

C’est simple, peu fatigant et assez rassasiant (grâce aux protéines), peu chronophage (rien à préparer, quasi-rien à acheter), c’est pas trop cher, pas trop mauvais, pas trop isolant socialement (quoique…).

> 1 semaine = parfait si vous avez juste 2 kg à perdre avant la plage ou un mariage (je ne vous garantie pas que vous n’allez pas tout reprendre juste après).

> 1 ou 2 mois avec phase de stabilisation et coaching via Internet = encore mieux et résultats plus durables !

En tous cas, si vous essayez, revenez me dire si ça a marché sur vous !!!


EDIT : petites précisions
>
pour les cures de plus d'une semaine, les aliments "normaux" sont réintroduits au fur et à mesure.
>
pour celles (ceux) qui s'enthousiasmeraient trop vite, attention à ne pas dépasser 2 mois de régime hyperprotéiné, qu'il soit "naturel" ou avec des préparations.
> et n'hésitez pas à aller d'abord demander conseil à votre médecin, il peut y avoir des contre-indications.


Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 4 juin 2010

CELUI QUI M'A FAIT VIBRER...

CLA-QUÉE.

Je suis cla-quée...

Je rentre juste de 2 jours de thalasso à l'Alliance Pornic, et whaou... ça crève de ne rien faire... Enfin, pas exactement de ne rien faire : de se faire gommer, masser, hydromasser, envelopper, vibrer... Vibrer surtout. Oui, VIBRER.


Vous connaissez les "VIBRATIONS JAPONAISES" ???

C'est une méthode de relaxation, très difficile à expliquer tellement elle est inhabituelle. Un mix entre des manipulations de kiné, du stretching, de la sophrologie, du yoga, du power-plate sans machine... enfin, je ne sais pas exactement comment décrire ce soin extra-terrestre, donc voici ce que dit le centre de thalasso qui maîtrise bien mieux le sujet que moi :

"Une gestuelle rigoureuse parfaitement codifiée, pratiquée en silence, basée sur des enchainements de vibrations et d'étirements doux, qui a pour objectif de rééquilibrer les énergies et réguler les fonctions organiques. Né dans les monastères zen qui avaient fait vœux de silence, cet échange de ki (énerie dynamique et intelligence émotionnelle du corps) permet de retrouver calme intérieur et sérénité."

En gros, on est allongé sur un tatami et le "manipulateur" commence par nous attraper les pieds et nous soulever les jambes, puis les fait vibrer, manuellement, avec une amplitude assez faible mais suffisante pour que lorsqu'il repose les jambes sur le sol, on sente les vibrations continuer et remonter jusqu'en haut du corps. Enfin, ça c'est Eamimi qui le dit, moi je l'ai senti un peu, mais pas autant qu'elle. Ensuite, le praticien fait la même chose en remontant progressivement vers le haut du corps (genoux, bras, nuque...).

J'ai fait une séance de relaxation japonaise hier après-midi et j'en suis sortie assez KO. Ça m'a fait perdre mon équilibre pendant bien 15-20 minutes après la séance : il a fallu à plusieurs reprises que je me "rattrape" sur un mur pour ne pas vaciller. Et puis ça m'a crevée. Mais vraiment crevée. De la bonne fatigue, bien sûr. D'autant plus intense, cette fatigue, que juste avant, j'avais eu droit à un massage californien et un enveloppement d'algue déjà éprouvants... (oui, oui, je sais, trop dure la vie)

Le soir, j'ai dormi comme un bébé. Ce matin, j'ai dormi au petit dèj. J'ai dormi dans le train. J'ai (presque) dormi dans le métro. J'ai fait une sieste. Ça va un peu mieux... je m'en remets petit à petit...
 
Les vibrations japonaises : à conseiller donc aux grands stressés, aux nerveux, aux insomniaques, aux amateurs de découvertes étranges... et aux amatrices de yeux bleus (ceux du praticien de la thalasso de Pornic ;)).


95€ la séance de 50 minutes
+ d'infos : www.thalassopornic.com
Rendez-vous sur Hellocoton !